5 façons dont le sommeil affecte votre glycémie

5 Ways Sleep Affects Your Blood Glucose Levels

Le sommeil est souvent salué comme le héros méconnu de la bonne santé, influençant tout, de l’humeur aux fonctions cognitives. Mais saviez-vous qu’elle joue également un rôle important dans la régulation de votre glycémie ? Oui, la qualité et la quantité de votre sommeil peuvent avoir un impact significatif sur la façon dont votre corps gère le glucose, la principale source d’énergie. Dans cet article, explorons cinq façons dont le sommeil affecte votre glycémie :

 

1. Sensibilité à l'insuline :

L’un des mécanismes clés par lesquels le sommeil influence votre glycémie est la sensibilité à l’insuline. Un sommeil adéquat aide à maintenir une sensibilité optimale à l’insuline, permettant aux cellules de répondre efficacement aux signaux d’insuline pour absorber le glucose du sang. Cependant, lorsque le sommeil est inadéquat ou perturbé, comme on le voit dans des conditions de sommeil comme le syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS) ou l'insomnie chronique, la sensibilité à l'insuline diminue. Cette sensibilité réduite peut conduire à une résistance à l’insuline, dans laquelle les cellules deviennent moins sensibles à l’insuline, entraînant une glycémie élevée.

 

2. Déséquilibre hormonal :

Le manque de sommeil peut perturber l’équilibre délicat des hormones de votre corps impliquées dans la régulation de la glycémie. La recherche indique qu'un sommeil insuffisant peut augmenter les niveaux de cortisol le lendemain matin, une hormone du stress connue pour altérer l’action de l’insuline. De plus, un sommeil insuffisant est associé à des altérations des hormones régulant l’appétit, telles qu’une diminution du taux de leptine et une augmentation des taux de ghréline. Ces déséquilibres hormonaux peuvent entraîner une suralimentation, une prise de poids et, finalement, une détérioration du contrôle de la glycémie.

 

3. Contrôle glycémique nocturne :

Les troubles du sommeil peuvent également avoir un impact sur la glycémie nocturne, affectant ainsi le contrôle glycémique global. Les personnes souffrant de troubles du sommeil sont plus susceptibles de connaître des fluctuations de leur taux de sucre dans le sang pendant le sommeil, caractérisées par des périodes d'hypoglycémie nocturne suivies d'une hyperglycémie de rebond. Ces fluctuations fréquentes de la glycémie perturbent les habitudes de sommeil et présentent des risques supplémentaires pour la santé métabolique à long terme. Il a été suggéré que le manque de sommeil pourrait contribuer au développement de l’obésité et du diabète de type 2. Le mécanisme d’influence métabolique est décrit comme suit :

Voies métaboliques reliant les troubles du sommeil au développement du diabète de type 2

Source des images : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4381534/ 

 

4. Métabolisme du glucose :

Le sommeil joue un rôle essentiel dans la régulation du métabolisme du glucose, le processus par lequel le corps traite et utilise le glucose comme énergie. UN étude qui visait à savoir si la prolongation du sommeil chez les personnes chroniquement privées de sommeil améliorerait le métabolisme du glucose, a également suggéré qu'une quantité de sommeil objectivement prolongée pourrait être bénéfique pour la santé métabolique. Plusieurs expériences bien construites sur la restriction du sommeil ont également confirmé que la privation de sommeil peut altérer le métabolisme du glucose, ce qui pourrait entraîner une diminution de l'absorption du glucose par les tissus et une augmentation de la production de glucose par le foie. Ces altérations du métabolisme du glucose contribueraient éventuellement à une glycémie élevée et à une résistance à l’insuline.

 

5. Facteurs liés au mode de vie :

Au-delà des mécanismes physiologiques directs, le sommeil influence également les facteurs liés au mode de vie qui ont un impact sur la glycémie. Par exemple, un sommeil insuffisant ou médiocre augmente souvent les envies d’aliments sucrés et riches en glucides, et diminue la motivation pour l’activité physique. Ces changements de comportement peuvent contribuer à de mauvais choix alimentaires, à une prise de poids et à une altération du métabolisme du glucose au fil du temps.

poor-sleep-can-lead-to-increased-cravings

Source de l'image : https://news.uga.edu/avoid-overeating-working-from-home/ 



Conseils de sommeil pour une meilleure gestion du glucose :

Compte tenu de la relation complexe entre le sommeil et la régulation de la glycémie, donner la priorité à un sommeil de qualité est primordial pour la santé et le bien-être en général. Voici quelques conseils pour améliorer votre hygiène de sommeil et favoriser un contrôle optimal de votre glycémie :

  • Maintenez un horaire de sommeil cohérent : Visez sept à neuf heures de sommeil de qualité chaque nuit, et essayez de vous coucher et de vous réveiller à la même heure chaque jour, même le week-end.
  • Créez une routine relaxante au coucher :Détendez-vous avant de vous coucher en vous livrant à des activités apaisantes telles que la lecture, la méditation ou des étirements de yoga doux. Minimisez l’exposition aux lumières bleues, aux écrans et aux contenus stimulants au moins une heure avant le coucher.

  • Optimisez votre environnement de sommeil : Créez un environnement propice au sommeil en gardant votre chambre relativement fraîche, sombre et calme. Si possible, investissez dans un matelas et des oreillers confortables pour favoriser un sommeil réparateur.

  • Limitez les stimulants et les repas copieux avant de vous coucher : Évitez la caféine et les aliments lourds, épicés ou gras à l'approche de l'heure du coucher, car ils peuvent perturber le sommeil et exacerber les symptômes de reflux.

  • Examinez vos habitudes de glycémie nocturne : portez un capteur de surveillance continue de la glycémie comme le GS1 , qui offre une surveillance de la glycémie en temps réel et génère des rapports de glycémie quotidiens complets pour que vous puissiez examiner et améliorer votre gestion de la glycémie.

  • Demandez l’aide d’un professionnel si nécessaire : Si vous souffrez de problèmes de sommeil chroniques ou si vous soupçonnez un trouble du sommeil sous-jacent, consultez un coach du sommeil ou un professionnel de la santé pour une évaluation complète et un plan de traitement plus personnalisé.

 

Conclusion:

La relation entre le sommeil et la régulation de la glycémie est complexe et multiforme. En comprenant comment le sommeil affecte la sensibilité à l’insuline, l’équilibre hormonal, le contrôle glycémique, le métabolisme du glucose et les comportements, nous pouvons apprécier l’importance de donner la priorité à un sommeil de qualité pour la gestion du glucose et la santé métabolique globale.

Si vous avez du mal à obtenir un sommeil réparateur ou si vous rencontrez des difficultés avec la gestion de votre glycémie, essayez de suivre les conseils favorisant le sommeil mentionnés dans cet article et envisagez de consulter un professionnel de la santé ou un spécialiste du sommeil si nécessaire. En luttant contre les troubles du sommeil et en adoptant de saines habitudes de sommeil, vous pouvez optimiser votre contrôle glycémique et favoriser votre bien-être général. N'oubliez pas que le sommeil n'est pas seulement un temps d'arrêt : c'est un élément essentiel d'un mode de vie sain.

 

FAQ:

Q : La qualité du sommeil est-elle importante pour le contrôle de la glycémie ?

R : Oui, la qualité du sommeil est importante. Un sommeil réparateur, caractérisé par des cycles de sommeil ininterrompus et un temps suffisant passé dans des phases de sommeil profond, est essentiel à une bonne régulation de la glycémie. Une mauvaise qualité du sommeil, comme des réveils fréquents ou des troubles du sommeil comme l'apnée du sommeil, peut altérer le métabolisme du glucose.

Q : Comment le rythme circadien influence-t-il le contrôle de la glycémie pendant le sommeil ?

R : Le rythme circadien, ou l'horloge interne du corps, régule divers processus physiologiques, notamment le métabolisme du glucose. Il dicte le moment de la libération des hormones, telles que l'insuline et le cortisol, qui sont cruciales pour le contrôle de la glycémie. Les perturbations du rythme circadien, telles que le travail posté ou les horaires de sommeil irréguliers, peuvent nuire à la régulation de la glycémie.

Q : L'amélioration des habitudes de sommeil peut-elle aider à gérer le diabète ?

R : Oui, l’amélioration des habitudes de sommeil peut avoir un impact positif sur la gestion du diabète. Un sommeil constant, suffisant et de haute qualité peut améliorer la sensibilité à l’insuline et favoriser un meilleur contrôle de la glycémie. Les stratégies visant à améliorer le sommeil peuvent inclure le maintien d'un horaire de sommeil régulier, la création d'un environnement propice au sommeil, la gestion du stress et la lutte contre les troubles du sommeil, le cas échéant.

Q : Comment le manque de sommeil affecte-t-il la sensibilité à l'insuline ?

R : La privation de sommeil peut entraîner une diminution de la sensibilité à l'insuline, ce qui rend plus difficile la réponse des cellules à l'insuline et la régulation efficace de la glycémie. Cela peut contribuer à la résistance à l’insuline et augmenter le risque de diabète de type 2.

Les références:

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9415946/ 

https://www.news-medical.net/health/Ghrelin-and-Sleep.aspx 

https://jcsm.aasm.org/doi/10.5664/jcsm.7758 


Système de surveillance continue du glucose (CGM) SIBIONICS GS1

Tout neuf

Système de surveillance continue du glucose (CGM) SIBIONICS GS1

Lectures de capteur très précises
Glucose continu pendant 14 jours
Surveillance Calibrage gratuit
Aucune numérisation
Rapports AGP exportables
IP28 étanche
Alarme de glucose personnalisable
Application conviviale
Données de glucose partageables en temps réel

Acheter GS1