Comment jeûner en toute sécurité avec le diabète pendant le Ramadan

How to Safely Fast with Diabetes During Ramadan

Le Ramadan est un mois sacré observé par les musulmans du monde entier, marqué par le jeûne de l'aube au coucher du soleil. C'est un moment de réflexion spirituelle, d'autodiscipline et de dévotion. Cependant, pour les personnes atteintes de diabète, le jeûne pendant le Ramadan peut présenter des défis uniques. Il devient crucial de concilier l’observance religieuse et les exigences sanitaires. Avec une planification minutieuse, une éducation et un soutien, il est possible de jeûner en toute sécurité tout en gérant efficacement le diabète pendant cette période sacrée.

 

Comprendre les risques et les défis

Le jeûne pendant le Ramadan implique de s'abstenir de manger, de boire, de fumer et de certains comportements du lever du soleil (Suhoor) jusqu'au coucher du soleil (Iftar). Pour les personnes atteintes de diabète, cette période prolongée de jeûne peut avoir un impact sur la glycémie, le calendrier des médicaments, l'hydratation et la santé globale. Il est essentiel de reconnaître les risques et les défis potentiels associés au jeûne, notamment :

Diabetes_Risks_Challenges_Ramadan

Source de l'image : https://www.monash.edu.my/news-and-events/trending/understanding-ramadan-the-significance-of-fasting-in-the-muslim-faith

 

  1. Gestion de la glycémie : le jeûne peut entraîner des fluctuations du taux de sucre dans le sang, augmentant ainsi le risque d' hypoglycémie (faible taux de sucre dans le sang) ou d'hyperglycémie (taux de sucre dans le sang élevé) .
  2. Déshydratation : Sans apport hydrique adéquat pendant les heures de jeûne, une déshydratation peut survenir, en particulier dans les climats plus chauds ou chez les personnes pratiquant une activité physique.
  3. Ajustements des médicaments : Les changements dans les habitudes alimentaires et les horaires des repas peuvent nécessiter des ajustements des posologies des médicaments, en particulier pour les personnes insulinodépendantes.
  4. Équilibre nutritionnel :Les horaires de repas limités pendant le Suhoor et l'Iftar peuvent rendre difficile le maintien d'une alimentation équilibrée, conduisant à des carences potentielles en nutriments.

Diabetes_Risks_Challenges_Ramadan_Nutrient_Deficiencies

Source de l'image :  https://www.iloveqatar.net/news/artsCulture/ramadan-insights-who-is-exempt-from-fasting

 

Conseils pour jeûner en toute sécurité avec le diabète

  1. Restez hydraté : L’hydratation est cruciale pendant les heures de jeûne. Buvez beaucoup d'eau entre l'Iftar et le Suhoor pour éviter la déshydratation. Optez pour des aliments riches en eau comme les fruits et légumes pendant les repas.
  2. Planifiez des repas équilibrés : planifiez des repas équilibrés comprenant des glucides complexes , des protéines maigres, des graisses saines et des fibres pour aider à réguler la glycémie. Évitez les aliments sucrés et frits et optez pour des alternatives nutritives.
  3. Rompre le jeûne progressivement : lorsque vous rompez votre jeûne à l'Iftar, commencez par un petit repas ou une collation pour éviter des pics rapides de glycémie . Incluez des aliments hydratants comme la pastèque, le concombre et le yaourt pour reconstituer les liquides et les électrolytes.
  4. Soyez attentif à l'activité physique : Pratiquez une activité physique légère, comme la marche, pendant les heures sans jeûne pour favoriser la circulation, le métabolisme et le bien-être général. Évitez les exercices intenses pendant les heures de jeûne, surtout par temps chaud.
  5. Écoutez votre corps : faites attention aux signaux et aux symptômes de votre corps. Si vous présentez des signes d'hypoglycémie ou d'hyperglycémie, tels que des étourdissements, des sueurs, de la confusion ou une soif extrême, rompez immédiatement votre jeûne et consultez un médecin si nécessaire.
  6. Choisir judicieusement les médicaments : Si vous prenez des médicaments contre le diabète, travaillez avec votre médecin pour ajuster les doses et les horaires en fonction des heures de jeûne. Certains médicaments devront peut-être être pris avec les repas ou ajustés en fonction des résultats de glycémie.

SIBIONICS_GS1_CGM_Scan_Free_Continuous_Monitoring

 

  1. Surveillez régulièrement votre glycémie : Les appareils de surveillance continue de la glycémie (CGM) comme le SIBIONICS GS1 CGM aident les diabétiques à jeûner en toute sécurité pendant le Ramadan. Il transmet les mesures de glycémie toutes les 5 minutes pendant 14 jours sans piqûre au doigt. Les alertes personnalisées informent de toute valeur urgente. L'accès aux données à distance sur l' APP SIBIONICS permet de partager facilement des données avec des médecins pour assurer un accompagnement optimal chaque jour de jeûne.

 

Conclusion:

Suivre ces étapes prudentes aide les diabétiques à participer activement au Ramadan tout en maintenant leur glycémie dans une fourchette stable et saine pour éviter les complications de santé. Que ce Ramadan soit une période de croissance spirituelle, de santé et de bénédictions pour tous.

 

FQA :

Q : Quels sont les effets secondaires du jeûne pendant le Ramadan ?

R : Les effets secondaires du jeûne pendant le Ramadan peuvent inclure des fluctuations du taux de sucre dans le sang, une déshydratation, des maux de tête, de la fatigue et des étourdissements. Il est essentiel que les personnes, en particulier celles souffrant de problèmes médicaux comme le diabète, surveillent de près leur santé pendant le jeûne.

Q : La prise d’insuline interrompt-elle votre jeûne pendant le Ramadan ?

R : Il est important de souligner que l'administration d'insuline sous-cutanée ou de liquides intraveineux n'affecte en rien le jeûne du Ramadan . Même du glucose intraveineux peut être administré pour traiter l’hypoglycémie sans invalider le jeûne.

Q : Pourquoi urinez-vous beaucoup lorsque vous jeûnez ?

R : Lors d'un jeûne prolongé de nourriture et d'eau, les reins ont tendance à éliminer plus d'eau du sang en augmentant la miction dans le but de concentrer les liquides corporels restants et de préserver les niveaux d'hydratation. Des mictions fréquentes sont une réponse normale, car le corps s’efforce de maintenir l’équilibre électrolytique et hydrique pendant le jeûne.


Système de surveillance continue du glucose (CGM) SIBIONICS GS1

Tout neuf

Système de surveillance continue du glucose (CGM) SIBIONICS GS1

Lectures de capteur très précises
Glucose continu pendant 14 jours
Surveillance Calibrage gratuit
Aucune numérisation
Rapports AGP exportables
IP28 étanche
Alarme de glucose personnalisable
Application conviviale
Données de glucose partageables en temps réel

Acheter GS1